Plage de Constantia en Roumanie

Roumanie J8 : Constanta

Nous avions décidé de pousser notre voyage au sud principalement pour voir la côte roumaine au bord de la mer Noire, à Constanta. Et au cours de mes préparations de voyage, j’avais vu qu’il y avait un magnifique casino abandonné dans lequel il semblait possible d’entrer.

Après avoir traversé un immense pont le train arriva à destination. Nous prîmes un bus qui nous emmena à notre auberge de jeunesse, la seule que j’aie pu trouver à Constanta. Les autres hébergements disponibles dans cette station balnéaire réputée sont des hôtels assez chers, trop pour notre petit budget.

Nous décidons d’entamer notre découverte de Constanta par la plage qui se trouve à quelques mètres seulement. Certes le temps n’était pas de la partie. Mais il n y avait aucun risque que nous risquions un orteil dans la mer étant donné la quantité de détritus qui flottaient sur l’eau. La plage elle-même était rebutante, recouverte de déchets et bordée de maisons à l’architecture de mauvais goût. Nous vîmes mêmes des travailleurs extraire on ne sait quoi du sol. Un toboggan coupé en deux émergeait de la végétation polluée du bord de plage. Bref l’exotisme n’était pas au rendez-vous !

Plage de Constanta en Roumanie

Plage de Constanta au bord de la mer noire

Cette sensation d’hécatombe se poursuivit quand nous nous promenâmes dans les rues du centre-ville, dévastées par les chantiers. Nous étions en automne, peut être que la ville se préparait pour la prochaine saison touristique ? Au milieu des décombres nous découvrîmes quand même de superbes édifices et plusieurs chats errants.

Centre ville de Constanta

Centre ville de Constanta en Roumanie

Sur la promenade principale gisait le casino abandonné, face aux vagues de la mer noire qui venaient s’écraser en contrebas. Quelle ne fut ma déception en voyant qu’un garde empêchait l’accès ! J’allais lui parler pour glaner quelques informations, et surtout pour voir s’il y avait un moyen d’entrer. Sans succès, le jeune garde tenait à son boulot et obéissait aux ordres à la lettre, ce que l’on ne peut lui reprocher. C’est donc de l’extérieur que nous dûmes nous contenter d’admirer la bâtisse. Construit en 1910 par des architectes français, le casino servit d’hôpital pendant la seconde guerre mondiale, puis de restaurant avant d’être abandonné après le départ des soviétiques. D’après les photos que j’ai pu voir sur le net l’intérieur est aujourd’hui très endommagé. Quel dommage que ce joyau, comme tant d’autres en Roumanie, n’ait pas encore trouvé de mécène qui lui redonnerait son faste d’antan…

Casino abandonné de Constanta

Casino abandonné de Constanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *